Skip to main content

Projet:Emissions club de la presse "Urubuga rw'itangazamakuru"

Activité:Summary of weekly radio talk-show « Emission Club de la Presse: "Urubuga rw’Itangazamakuru "

Date:26/11/2019

Auteur(s):
  • IPGL
Pays:
Médias:
Thèmes:
Genre:
Langue:

L’émission “Urubuga rw’Itangazamakuru” (Club de la presse) diffusée en synergie par dix radios à travers le pays et une Télévision (TV Isango star) de ce dimanche  24/11/2019 a porté sur « l’état actuel de la Communauté de l’’Afrique de l’Est ».

Au début de l’émission, les présentateurs de l’émission  ont introduit l’objectif de la communauté Est Africaine comme « la coopération économique régionale centrée sur les personnes et fondée sur l'économie de marché et  la création d'un environnement approprié pour le développement des politiques favorables et des infrastructures de base ».

Les invités étaient :

  • Dr Christopher KAYUMBA (Professeur à l’Université et Directeur du Journal « The Chronicles »)
  • Ismaël BUCHANAN (Analyste Politicien)
  • Oswald MUTUYEZU (Journaliste)

Dr Christopher KAYUMBA a expliqué que le rôle principal de la communauté  de l’’Afrique de l’Est se base en quatre points politiques suivants :

  • Facilitation des mouvements des personnes et des biens ;
  • Marché commun (Common market ou ce qu’on appelle Customer union)
  • Monnaie unique
  • Confederation politique.

Dans leur débat, les invités ont été unanimes pour reconnaître que les facteurs principaux  qui empêchent à l’organisation régionale d’atteindre ses objectifs est le nationalisme qui empêche aux Etats de voir au-delà  de leurs frontières et une organisation qui implique plus ses dirigeants que ses population dans sa gestion. Il faut ajouter à cela un secrétariat dont le personnel est pléthorique et qui  ne gère  pas efficacement cette communauté.

Ils ont reconnu que cette communauté a  malgré tout quelques résultats positifs, notamment  l'exemption de visa pour les citoyens de la EAC lorsqu'ils voyagent dans tous les pays membres, le fait de voyager utilisant les cartes, la suppression des barrières non tarifaires sans oublier les infrastructures communes telles les routes, etc…

A travers leurs appels téléphoniques et leurs SMS, les auditeurs et téléspectateurs ont déclaré qu'il devrait y avoir une bonne relation et collaboration entre les pays membres, car la fermeture des frontières affecte la vie quotidienne des citoyens  et constitue une violation de la charte de l’EAC de la libre circulation des personnes et des biens.

 

 

Loading the player...